JEAN-LUC CARADEC

PHOTOGRAPHE

• Né en 1965
• Vit et travaille à Avignon

« Ma photographie est vraiment un journal intime visuel. C’est un outil, pour donner une expression à ma vie, pour décrire ma vie, tout comme des poètes ou des écrivains décrivent les expériences qu’ils ont vécues » : je me reconnais dans chaque mot de ces quelques lignes du génial photographe hongrois André Kertész, qui fut le premier photographe que j’ai vraiment admiré. Dans le sens où la photographie représente pour moi autant une discipline artistique mise au service d’un imaginaire ou d’une sensibilité, qu’un art de vivre, c’est-à-dire un art de marcher, de respirer, de voyager, de rencontrer et bien sûr de regarder. Ce qui revient à dire, que je fais des photos tout le temps et de tout, et depuis presque toujours…

Repères / Textes

La photographie de Jean-Luc Caradec se situe dans un réel en mouvement et non dans une
composition dûment scénographiée. Si elle ne s’apparente en aucune façon à l’esthétique
léchée, retouchée à outrance de l’imagerie de mode ou publicitaire, elle n’est pas
documentaire pour autant.
Cette photographie plasticienne, aux confins du pictural dans son élaboration subtile autour
du flou, demeure réaliste. L’artiste aime à capturer un moment qui existe, un moment de
vérité, même sublimé par la matière. L’œuvre se prête alors au jeu du paradoxe : sa grande
délicatesse visuelle pointe en filigrane des dérives sociétales actuellement en crise.
Au cœur de ses recherches la femme se décline sous ses facettes les plus troubles comme les
plus émouvantes
On est alors convié à se perdre dans ses paysages sensuels, baignant dans cette douceur
aquarellée, à l’intérieur de laquelle est maintenue subtilement de sa source, une tension
érotique. Cette frontière de non formulation, ce flou qui trouble nos sens et interroge la
douleur tapie derrière les apparences les plus séduisantes. On retrouve cette même poésie dans ses réalisations de paysage. Les notions de mémorisation, de nostalgie transparaissent également dans son goût pour les films de vacances en super huit. Il s’attache alors à cristalliser un archétype de
l’enfance dans sa dimension universelle.

BIO/EXPOS

EXPOS INDIVIDUELLES

2017 :
Fashion Shadows – AJMI – Avignon

2016 :
Fashion Shadows – Eté Contemporain dracenois -Draguignan

2015 :
Kyotographie / KG – Deux expositions : More False Memories et Déambulation – Kyoto – Japon
Cours & Jardins des Arts Festival – Vers-Pont-du-Gard
Fashion Shadows – Artcité – Fontenay-sous-Bois

2014 :
Mutation Obligatoire – « Les six doigts de la main » – Galerie AREA – Paris
« Troubles » – Exposition monographique – Galerie PASSEART – Troyes

2013 :
« Fight », invitation de la sculptrice et plasticienne Corine Borgnet – Ateliers Portes Ouvertes – Montreuil

EXPOS COLLECTIVES

2017 :
Ten Têtes de Jazz, 10 portraits de musiciens de jazz, avec le collectif Pallas & Pallas avec Perrine Gaspard – Œuvres à 4 mains – AJMI – Avignon

2016 :
Portraits rêvés, portraits de grands compositeurs de l’histoire de la musique (Mozart, Ravel…). Au sein du collectif Pallas & Pallas crée avec la peintre Perrine Gaspard – Œuvres à 4 mains – Festival de musique classique Pentecôte en Berry

2015 :
Two dreams with Pina, Hommage à Pina Bausch – avec Perrine Gaspard (peintures, dessins) – Galerie Les Plumes du Paon – Avignon

CV

1965 :
Naissance à Paris

1972 :
Premier appareil photo

2013 :
Première exposition

2016 :
Création du collectif Pallas & Pallas, tourné vers l’exploration du monde des arts vivants (danse, musique classique, jazz, artistes circassiens…) – avec l’artiste Perrine Gaspard – Avignon

2017 :
Création et co-direction artistique de la Mars Avril Art Gallery – Saint-Rémy-de-Provence

ŒUVRES

CONTACT

Envoyez-moi un email

Les Artistes