JEAN-CLAUDE GERODEZ

DESSINATEUR, PEINTRE, GRAVEUR

• Né en 1956
• Vit et travaille à Sorgues

Il fut un temps où l’œuvre ne devait tendre que dans une seule direction, l’ensemble définit par le «style», reconnaissable, unique, et stable.
Logiquement, depuis plusieurs années, divers chemins sont empruntés par un même auteur à l’aide de matériaux multiples, G. Richter efface en partie sa figuration, tout en maniant des toiles abstraites, M. Barceló stimule son imaginaire du dessin à la performance…
Pour ma part, l’obsession que représente la nécessité de créer, de poser des signes, me conduit au carnet de croquis, celui de l’observation et des notes quotidiennes : rue, train, métro, spectacle, paysage, musée…Tout est possible et le savoir dessiner me tient à cœur, en saisissant une attitude, une situation, par le réel et sa confirmation poétique.
Par ailleurs, les autoportraits, portraits, nus etc. à l’huile sur carton sont des esquisses ou des pochades offertes par le désir simple de saisir la présence de «l’autre».
Le volume, la sculpture, les livres d’artiste se sont imposés naturellement sous forme d’Installations de plâtres modelés et d’Assemblages porteurs de sens et d’onirisme.
Ces différentes élaborations temporelles paraissent sur mes peintures ou dessins travaillés très longuement, puisque je leur adjoins des croquis de quelques minutes, figuratifs ou non, ce sont des réponses, des liens, émotionnels et intellectuels.

Repères / Textes

La force poétique dépend de la rencontre du visible observé et de l’inconnu, cela se traduit alors par une alchimie picturale où tous les temps existentiels se chevauchent.
Mon travail se tient sur un fil funambulesque (attrait du vide, appel des cieux), entre figuration et non figuration, entre le révélé et le retrait.
Il s’agit d’atteindre cet «Arrière-Pays» afin de donner à voir le Mystère de l’homme dans tous ses états.
Cela peut naître d’une théière, de grenades ou d’arbres singuliers, d’un porte-faix ou d’une bataille, l’essentiel étant de faire surgir chez le regardeur cet espace fondateur d’émotions et d’interrogations rares.
L’image s’efface devant cette «picturalité» lumineuse et vibrante qui donne à cet Art du silence un rôle majeur.
Il est nécessaire, plus que jamais peut-être, « d’habiter le monde en poète », je cherche cet état constamment à travers les différents médiums, librement. Cette entrée dans le labyrinthe produit «une sorte de grande idée définitive», à polir sans cesse entre chair et esprit.
La condition humaine, contradictoire, effrayante et superbe, conduit la pensée et les tentatives fragmentaires, où l’inachevable fréquente le doute et l’absence, où « Chaque pas visible est un monde perdu ». Mais par la matière « travaillée », se tient probablement, en vérité, le Souffle et la Voie.

BIO/EXPOS

2018 :
Cloître Saint-Louis – Avignon

2017 :
Salon d’Honneur – Arcachon

2010 :
Centre d’Art Contemporain – Tolède – Espagne

1994 :
Centre des Échanges Internationaux de la Culture au Palais de la Culture – Pékin – Chine

1987 :

Galerie Jablonski – Londres

1986 :
Galerie La Litote – Toulouse

1984 :
Le Passage – Acte Sud – Arles

ŒUVRES

CONTACT

Envoyez-moi un email

Coordonnées

Adresse : 1717 chemin des Carrières- Route d’Entraigues – 84700 Sorgues

Téléphone : 06 09 20 10 49

Les Artistes